J’ai passé  quelques–unes des plus heureuses années de ma vie dans une petite ferme dans la région d’Agadir au Maroc.

Chaque matin était différent du précédent. Quand le soleil du petit jour commençait à réchauffer la terre, je sentais monter et s’épanouir les odeurs envoûtantes des fleurs et des plantes de notre jardin aromatique. Lorsque le temps était froid et humide, leur arôme était moins prenant, moins enivrant, même quand on s’écrasait les feuilles pour fabriquer nos produits. Vous ne me croirez peut être pas mais, certains jours, je me sentais particulièrement attiré par une plante entre mille. Et je m’apercevais toujours peu après que j’avais justement besoin d’elle !

Pour préparer mes produits naturels, j’utilise de nombreuses huiles essentielles. C’était à la fin des années 1990, les huiles de bonnes qualité étaient assez rares sur le marché, et  vraiment pas faciles à trouver c’est pour cela que je me suis mis à les fabriquer  par moi même. Je dois dire ici un grand merci au soleil du Maroc: Sans lui, nos résultats n’auraient pas été excellents ! Il  a fait un effort  de sa douce chaleur, mes plantes ce sont gorgées de substances précieuses. Il nous a suffi d’extraire leurs essences délicates pour obtenir de puissantes huiles essentielles.

Un beau jour j’ai décidé d’abandonner ma vie de routine, mon terrain de 8 ha, pour me transformer en «  nomade ». Au volant de mon mobile home, je n’avais qu’une seule idée en tête : découvrir des herbes médicinales que je ne connaissais pas. Le Maroc s’offrait à moi, immense, comme un gigantesque terrain d’investigation !  Aujourd’hui, moi et ma famille..Nous n’avons toujours pas abandonné cette manière de vivre.

Pour tout vous dire, je ne me sépare jamais de la boite en bois dans laquelle je range mes huiles essentielles et mes plantes médicinales séchées. Je profite quotidiennement des bienfaits de l’aromathérapie, et jamais de la même manière. Chaque jour, j’aime toujours plus ces plantes et j’apprends à connaître un peu mieux les vertus de leurs essences magiques.